Pourquoi je n’ai pas de Facebook ?

Article spécial dédicacé à Romiiiiiiiiiii.

Suite à un harcèlement incessant de la part de la plus jolie des graphistes argentines, autrement dit ma chère Romina, pour que je m’inscrive enfin sur Facebook, j’ai décidé de lui répondre, enfin de te répondre, dans cet article. Je vais tenter de te prouver en 7 points (pourquoi 7 ? Je ne sais pas. Et pourquoi pas ?) que je n’ai nul besoin de ce site, que l’on peut travailler dans le web sans forcément avoir un profil, bref que je vis très bien sans.

Bien évidemment, avant de critiquer Facebook (on ne peut critiquer que ce que l’on connait), je l’ai testé il y a quelques temps déjà. J’ai eu l’occasion de me familiariser avec l’ancienne et la nouvelle version. Constat.

Allez hop c’est parti :

Visibilité, Ranking. Je suis déjà inscrit sur de nombreux sites dits “de réseaux sociaux ou de mise en relation” (Viadeo, Linkedin, Ziki …), j’y ai détaillé sur chacun mon parcours professionnel, mes compétences … De ce fait, Google me référence très bien, je n’ai pas besoin de plus. Je suis visible sur le net sans Facebook.

Fiché. Un profil de plus pourquoi faire. Je suis fiché de partout sur internet vu le nombre de formulaires que je remplis, de commentaires que je laisse ici et là. Je crois que mes infos perso sont assez dispo sur le net pour ne pas en rajouter.

Inutilité. Je trouve Facebook inutile. Il y a trop d’applications, de quizz à la con qui ne servent à rien. Je trouve les deux versions trop fouillies, pas assez claires.

Double emploi. Un profil sur Facebook ne me servirait a rien. J’ai déjà tout à portée de main. Je partage mes photos, je peux créer des groupes avec flickr. Mon site web me permet de me présenter et de présenter mes travaux, Mon blog me sert à poser des mots sur tel ou tel sujet. Pour les petits mots et mes humeurs, j’ai mon twitter. J’uploade mes vidéos sur youtube et j’ai même ma boutique de tshirts sur spreadshirt. Bon ok j’ai pas les petits pandas que tu pourrais m’envoyer tous les jours.

Temps perdu. Quand je vois le temps que passe certains la dessus, je me dis que ce n’est définitivement pas pour moi. Je me rappelle du temps que je passais à l’époque sur le blog orange combiné à msn, c’était hallucinant. Vu le temps que je passe en plus sur le net (en même temps là pas trop le choix c’est mon boulot), avoir un Facebook n’est pas imaginable.

Ami(e)s. Mes ami(e)s ? Pas besoin de Facebook pour leur parler. J’ai leur téléphone, leur adresse, leur mail. Retrouver des anciens camarades de classes ou d’ailleurs ? Copainsdavant le fait très bien. Et il est français. Entrer en relation avec des professionnels ? Viadeo et Linkedin. Le café ? Ah ouais non y’a pas encore de site qui propose de le faire.

Mouton. Pour le prochain point je sais que tu vas me traiter d’attardé original (c’est l’expression que tu as employé je crois). Et oui c’est bien ça le mot : originalité. Et pas l’autre :p Pourquoi faire comme tout le monde. Bon ok c’est LE phénomène. Oui et alors ? Est-on obligé de suivre le mouvement sous prétexte que c’est in d’avoir un Facebook ? Je préfère m’investir dans des sites et des technologies qui me correspondent plutôt que de pocker des gens à longueur de journée ou d’étaler mes humeurs façon message personnel de msn.

Voilà :)

Je ne sais pas si j’ai réussi à te convaincre. Cela m’étonnerait fort. Mais je peux me tromper.

On aura l’occasion d’en reparler samedi … autour d’un Frappuccino.

Un commentaire

Leave a Comment.