Kultur-L

Coup de projecteur ce matin sur Kultur-L. (Non ce n’est pas parce que c’est le blog d’une amie. Non ce n’est pas parce que j’en ai fait le design et le logo).

Kultur-L donc. Kultur-L est un blog qui comme son nom l’indique parle de culture, de toutes les cultures. Actu, Ciné, Musique, Expo, Spectacle, Télé, il y en a pour tous et pour tous les goûts. De la chute du mur de Berlin au spectacle d’une jeune artiste pleine de talent, Delphine vous dit tout sur ce qui fait l’actualité culturelle avec un ton clair et précis (en même temps pour une future journaliste elle a plutôt intérêt à savoir bien écrire).

kulturl

Plutôt axé sur ce qui se passe à Paris (elle y vit donc c’est plus facile), le blog reste néanmoins et évidemment ouvert à tous les évènements qui ont lieu en province. N’hésitez donc pas à la contacter pour lui parler de ce qui se passe par chez vous.

Moi, elle m’a fait découvrir Nora l’autre jour et je kiffe. Alors foncez, je suis sûr que vous allez apprendre des choses et trouver votre bonheur.

Kultur-L

Charlie, Barbat et Manga sont dans un bateau

Oui je sais, certaines (et je ne les nommerais pas) aimeraient que ce soit Charlie qui tombe à l’eau et qu’elle se noie et bon débarras parce qu’avec ses manières, ses positions alambiquées sorties d’on ne sait trop où et son ergocentrisme (BBBBB POWAAAA) elle leur a gâché leur soirée. Bah moi non, j’ai pas trouvé :)

Bon trêve de galéjades, fin avril, accompagné de Delphine, Céline et Clémence (ouais je sais moi aussi je me dit que j’ai grave de la chance de passer des soirées avec autant de filles), je suis allé au café de la danse pour écouter chanter Charlie. Qui ? Charlie. Ah tu veux dire Charlie Winston ? Non Charlie tout court espèce de $ù**%€**$ !!!! Bon Charlie, c’est une chanteuse française et son truc le plus connu c’est ça : le sapin. Mais elle a aussi d’autres chansons que j’aime bien comme : Menteur, La tête dans les nuages

Bref, rendez vous était fixé à 19h pétantes devant l’Opéra Bastille, la salle étant assez petite et les places non numérotées. Céline attendait déjà quand je suis arrivé à 19h02 (oui je tenais à le préciser c’est pas souvent que j’arrive à l’heure). 5 min, 10 min, 15 minutes plus tard, Delphine et Clémence nous ont rejoint. Direction le concert. Nous attendrons (sous la pluie 10 minutes) Clémence qui, prise d’une envie soudaine de manger, dévalisera la moitié d’un magasin sur le chemin.

Les lumières s’éteignent. C’est la première partie. Un gars entre en scène. Il se prénomme Barcella. A mi chemin entre hip hop, slam, chanson humoristique, il m’a bluffé pendant tout son set. Des textes empreints de nostalgie pour cette chanson dont j’ai oublié le titre, d’amour entre une feuille et un stylo mais le must du must reste quand même La Queue de Poisson (absolument pas autobiographique je tiens à le préciser).

Puis vient le tour de Charlie. C’est vrai qu’elle enchaîne chanson sur chanson, que l’échange avec le public est plus que limité, qu’elle fait son truc et puis basta. Mais bon elle chante bien et le temps de quelques chansons (les trois ou quatre découvertes sur deezer en fait) elle réussit à me faire évader loin, loin, loin, la tête dans les nuages. C’est chouette dans les nuages, on est comme dans d’la crème …

Le lendemain, retour à Bastille où j’avais rendez vous avec ma cousine et son chéri pour dîner. un mois qu’on essayait de se caler cette soirée. Mais ça valait le coup d’attendre vu le restaurant. Le Barbat, rue de Lappe. Un restaurant corse. Déco et ambiance sympa mais beaucoup beaucoup de monde. J’ouvre la carte. Merde j’ai pas pris corse au lycée comment je fait. Je ferme les yeux et je choisis au hasard. Naaaaan je déconne la majorité du menu est traduit en français. Je me laisse tenter par l’agneau au romarin, à l’ail et ses pommes de terres sautées. Arrosé d’un vin rouge qui a bien pris le soleil de la Méditerranée. Un délice. L’attente est longue avant de pouvoir prendre la carte des desserts et on s’impatiente. Mousse de miel, crumble spéculos et figues feront oublier tout cela. Une adresse de plus dans mes restos parisiens favoris.

Changement de décor et de continent le lendemain soir. Direction le pays du soleil levant. J’ai rendez vous avec Céline et Eric à l’Olympia pour les Manga Party Awards. Céline a gentiment pu m’obtenir une place dans l’après midi. Manga Party Awards ? Kézako ? Moi non plus je vous rassure je ne savais pas à quoi m’attendre quand je me suis installé dans un des mythiques fauteuils rouges de cette salle de concert parisienne.

Pour faire simple, c’était une remise de prix organisée en collaboration avec myspace pour élire le meilleur dans chaque catégorie (film, série tv, jeu vidéo, anime, générique tv …), remise entrecoupée de défilés de cosplay, de sets musicaux de groupes de gothic-punk-rock-metal japonais et d’un karaoké final. Autant sur la musique j’ai eu beaucoup de mal à m’accrocher, autant j’ai adoré les deux défilés de cosplay. Je retiendrais surtout ce couple de Princesse Amidala et Anakin dansant sur un medley hallucinant passant du twist au rock et à Mickaël Jackson. Et puis j’ai bien évidemment chanté (hurlé ?) lors du karaoké géant sur les génériques de cat’s eyes (signé signé cat’s eyes), Bioman (te voilà les forces avec toi tu feras la loi toujours tu vaincras), regrettant cependant un trop grand nombre de génériques en version originale. Et moi à part pour commander des sushis, j’y connais rien en japonais :p

Do the L.E.N.S.E

Samedi 7 Mars, 14h et des poussières, Le Studio SFR, quartier de La Madeleine : 300 photographes attendent le top départ de la Lense Party #13 qui sera donné par Lâm. J’en fais partie.

Notre équipe, la Royal Team Lense Deluxe, composée de Delphine, Leslie, Pierre et moi-même est fin prête à shooter dans tous les sens et à se creuser les méninges pour répondre aux quatre thèmes proposés tout au long de l’après midi par l’équipe de Lense.fr. Fin prête ? Nooooon pas encore. Avant de débuter le périple, il est préférable de recharger ses batteries. Nous commençons donc par décapsuler une bière, histoire de nous mettre en forme. Et puis le premier thème n’est pas encore tombé, on a le temps.

Direction Pigalle pour commencer avec le premier thème “Paris, ville historique, regard moderne”. Quelques clichés plus tard, pause mcdo pour Delphine qui s’engloutira un hamburger en moins de deux. Nous décidons de remonter vers le Sacré Coeur. C’est là que nous prendrons finalement la photo de ce premier thème (ici). Nous arrivons place du tertre. Le deuxième thème vient de tomber : “Libre et connectés”. Après de nombreux essais infructueux reliant écouteurs, oreilles, serrure, Delphine et Leslie, nous continuons plus loin. Les escaliers de cette petite place dont je ne connais pas le nom seront notre terrain de jeu (ici). Attendant le troisième thème, nous en profitons pour écouter la superbe voix de cet homme et squatter un instant le mur des “Je t’aime”.

Soul is the goal

Waiting for Prince Charming

Nous prenons la direction de Barbès ou les filles ne peuvent s’empêcher de faire les boutiques. Comme si on n’avait que ça à faire. Euhhhh oui vu qu’on attend toujours le troisième thème. Justement il arrive : “Urbain, Technologique, Humain”. OMG !!!! Vas y comment veux tu shooter ça. Quelques photos comme ça sur le boulevard

Urbain Technologique Humain

Duo de choc

et là, grâce au pied magique de Leslie, nous entrons dans une cour privée, sous un porche, l’endroit idéal pour faire du light painting. Ca tombe bien, c’est le thème de la journée. Les trépieds sont sortis, les appareils photos réglés (merci Leslie) : la séance peut commencer. C’est ici que nous prendrons les photos des deux derniers thèmes (ici et ici pour “Des télephones + des appareils photo = du LightPainting”) avant de nous faire déloger par des cons qui n’ont jamais du mettre un pied chez Vuitton :)

Retour à 19h au Studio SFR. Nous sommes les premiers. Nous sélectionnons nos quatre photos puis sommes invités à enfin entrer au Studio. Les autres groupes arrivent petit à petit. Alcool, petits fours (enfin un petit four que j’ai pu choper), séance light painting, détour par les toilettes démentes du Studio. Puis vient le moment des résultats. C’est l’équipe “6×9=42 en base 10″ qui sortira vainqueur de ce concours. Bravo !!! Alcool, retour toilettes et une dernière séance light painting avec Leslie et Marko_93 finiront cette soirée en beauté.

Cheers

Moshi Moshi

Un quick vite fait à Saint Lazare et il est temps de rentrer. J’ai perdu mes deux pieds, je n’ai plus de dos mais ça va, je me sens bien. Heureux d’avoir participé à ma première Lense, d’avoir appris des trucs en photo et d’avoir shooté Paris avec la Royal Team Lense Deluxe qui déchire grave sa mère quand même !!!!!

And you know what ? I’m a real Lenser now !!!