Black Swan de Darren Aronofsky

Parce que

– la grâce des scènes de ballet, de Natalie, de Mila et de toute la troupe

– la beauté esthétique des plans et des prises de vue, la beauté physique de Natalie

– l’étourdissement à chaque pointe, à chaque pas de danse

– Winona Ryder aussi

– Tchaïkovski

– la folie de Nina dans ce qu’elle a de plus jusqu’au boutiste

– l’aller retour permanent entre le bien et le mal, la sagesse et la folie, le cauchemar et la réalité, le blanc et le noir

– cette sublime schizophrénie magistralement interprétée

– la tension et l’oppression ressenties durant tout le film

– la deuxième claque de Darren Aronofsky après Requiem for a dream

En deux mots et en paraphrasant Nina, je dirais juste que “c’était parfait“.

Et toi ? Tu l’as vu ? Tu as aimé ? Un peu ? Beaucoup ? Passionnément ? A la folie ? Pas du tout ?